[fr] Police et néofascistes attaquent étudiants à Naples (video)

Un rassemblement d’étudiants a été brutalment chargé par la police à Naples mardi matin (7 mai 2013). Les images de l’attaque sont devenues virales immédiatement, diffusées autant par les médias principaux (nationaux) que par les médias independants de La Repubblica à youreporter.it .

Étonnament, presque toutes les sources présentent la vidéo avec la même légende, rapportant une intervention de la police pour séparer un affrontement entre deux groupes de manifestants et présentent l’événement comme une “bagarre” entre étudiants et travailleurs.

Cependant la vidéo montre une autre histoire : un groupe de manifestants a attaqué sans provocation les étudiants, avec la complicité et le support de la police, qui a chargé et poursuivi les étudiants sans chercher à identifier les responsables de la violence.

Les événements se sont deroulés à Naples dans la Piazza Plebiscito la matinée du 7 mai. Environ 100 étudiants protestaient devant la Préfecture : ils manifestaient pacifiquement leur solidarité avec les étudiants chargés par la police la veille (6 mai) à la Faculté de Milan (Università degli Studi di Milano), et attendaient l’arrivée de Maria Carrozza, récemment nommée ministre de l’éducation.

A quelques mètres, une trentaine d’anciens employés des Consorzi di Bacino manifestaient contre leur perte d’emploi, une manifestation régulière depuis plusieurs mois. Un groupe d’extremistes néofascistes se joignait à leurs rangs. Leur chef était Salvatore Lezzi, un membre local de Forza Nuova, jugé en 2003 pour complicité présumée avec le crime organisé. Les néofascistes ont commencé à provoquer les étudiants, et les ont attaqués ensuite.

Les policiers qui stationnaient à proximité ont immediatement chargé et dispersé les étudiants avec des batons anti-émeutes. Deux autres charges ont suivi, alors que la police poursuivait les étudiants dans les ruelles derrière la place. Un étudiant a été blessé. Plusieurs étudiants et chercheurs ont été identifiés par la police; tous ont été liberés mais ils ont rapporté un comportement intimidant de la part des interrogateurs. La police a attaqué des activistes de gauche encore une fois pendant l’après-midi, sans raison apparente, alors qu’ils s’étaient rassemblés en Via San Sebastiano.

Cet épisode de violence se deroule juste après la répression violente d’une manifestation d’étudiants à Milan. C’est un début sinistre pour le mandat d’Angelino Alfano, le ministre de l’intérieur, membre du parti de Berlusconi.

Pendant ce temps, les médias partials continuent à criminaliser les voix contestataires et les étudiants manifestants même lorsqu’ils sont attaqués soudainement pendant une manifestation pacifique, alors que des néofascistes se font passer pour des représentants des ouvriers.

Autres langues:

[en] Neofascist and police attack students in Naples

About Struggles in Italy

We strive to give an international echo to Italian social movements and to promote information and awareness in languages other than Italian. Twitter: @StrugglesItaly Facebook: Struggles In Italy
This entry was posted in Repression, Uncategorized, [fr]. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s